Rechercher

Cadeau ou don?

En ce jour de solstice, en équilibre entre ombre et lumière, je m'interroge sur la signification des cadeaux.


A trois jours de Noël, en emballant les cadeaux que je m'apprête à offrir, mon esprit voyage entre l'enfance et le présent. Je revois cette petite fille que j'étais.. elle avait à cœur de montrer par ses offrandes l'affection qu'elle portait à l'autre.. je me souviens de cette petite langue toute rose qui s'échappait et que je mordais en concentrant toute ma volonté à produire mon plus beau dessin..remplir ma feuille de plein de petites attentions personnalisées pour dire et exprimer le précieux de notre lien.


La manière dont était reçu mon présent me révélait (ou pas) si l'autre reconnaissait mon intention et mes attentions, Une manière de communiquer l'amour à travers des échanges de cadeaux,de signaux, de gestes si petit soient-ils...


Ce voyage intérieur où j'explore ces moments de partages et d'échanges me permet de me remémorer mes premiers pas vers l'autre..ce moment où tu plonges dans cet espace entre toi et l'autre (ce sol qui se tisse entre les 2 .. désolée j'ai pas pu m'empêcher, la tentation était trop forte ;-)) donc ce moment où par ton cadeau ou ton geste, tu révèles à l'autre une partie de toi. J'aime l'idée que pour dévoiler une part de nous, nous nous amusons à cacher le cadeau dans un emballage qui lui aussi montrera toutes les petites attentions que nous dissimulons dans des petits détails.


Sauront-ils remarquer ces détails que nous aurons parsemés, comme pour indiquer à l'autre la joie de la rencontre ? En parcourant mes souvenirs, je me rappelle les joies, les peines et aussi les quelques attentes déçues..


Je me rend compte que grâce à toutes ces émotions éprouvées, j'ai appris peu à peu à me connaître un peu mieux. Je crois qu'enfant on s'offre tout entier dans nos premiers cadeaux, ils nous ressemblent et ne sont pas emballés. Nous offrons nos dessins et nos premiers gestes avec beaucoup de transparence et de pureté. Lorsque l'autre ne nous reçoit pas et ne semble pas saisir "la beauté" de ce que nous voulions lui offrir, nous commençons à dissimuler. S'offrir pleinement rend vulnérable et dans un premier mouvement nous choisirons peut-être le repli.


Maintenant que je suis "grande" , je peux revenir sur le fonds de mes intentions quand je fais un cadeau. Je me souviens de l'époque (avant-hier, hier?) où j'offrais un cadeau pour recevoir en échange une forme de reconnaissance et de gratitude (j'avais soif et faim d'amour comme nombreux d'entre nous).

A présent j'ai envie d'oser un autre genre de cadeau; celui qui pourrait s'appeler "don", ce cadeau où l'intention est d'offrir à l'autre mon affection. Avec ce type d'offrande, je révèle à l'autre ce que j'ai envie de "placer" et de déposer entre lui et moi. Je n'ai plus peur de ne pas être reçu, comprise ou rejointe.. mon intention est d'offrir et j'honore mon besoin de donner.


Si l'autre n'est pas touché par mon geste (matériel ou pas) je pourrai me sentir rejetée dans un premier temps mais je saurai aller m'occuper de cette part de moi qui a besoin d'être aimée. J'aime cette idée de pouvoir offrir avec toute ma vulnérabilité, oser montrer par toutes mes petites attentions que notre relation m'est précieuse.


A présent, je peux laisser à l'autre la totale liberté de prendre ou non ce que j'ai déposé devant lui. Mon cadeau est gratuit, il n'attend rien en retour -il est une forme de déclaration, comme un poème qui se lit- il n'est pas nécessaire qu'il soit compris ou perçu, son existence n'est justifié que par son auteur qui a dores et déjà assouvi son besoin d'expression.


Alors que choisissez-vous pour ce Noël, cadeau ou don?

28 vues

Posts récents

Voir tout

20.03.20

A l'aube du printemps, au temps du confinement.. Oui se replier, se ramasser, se confiner pour accumuler toute l’énergie nécessaire qui permettra de déployer ses ailes. A l'instar de la graine qui sor